Titulaires

Julien VIGUIER | 42 ans
Responsable de projets emploi

Mail : Toulouse5_2021@protonmail.com

Meryl  SROCYNSKI | 28 ans
Chargée d’étude en santé publique spécialisée sur les publics précaires

Mail : Toulouse5_2021@protonmail.com

Rémi  DOUVENOT | 39 ans
Enseignant-chercheur

Mail : Toulouse5_2021@protonmail.com

Aude  STURMA | 38 ans
Sociologue de l’environnement

Mail : Toulouse5_2021@protonmail.com

Suppléant.e.s

JULIEN VIGUIER :  CANDIDAT TITULAIRE

Mon métier consiste à anticiper les besoins en compétences des entreprises et construire des parcours de formation créateurs d’emplois. Je travaille notamment sur le renforcement des moyens pour les métiers du soin. J’aurai à cœur de mettre mon énergie au sein du Département pour améliorer la prise en charge de nos aînés et des personnes en perte d’autonomie. Spécialiste des politiques culturelles, je veillerai à ce que chacun puisse avoir un égal accès à la pratique artistique en renforçant la présence des artistes sur nos quartiers par la mise en place de résidences sur la durée. Je vous propose de mettre mes compétences sur les questions d’emploi, de culture et d’aide à la personne au service de notre canton et donc des habitants d’Empalot, de l’île du Ramier, de Pouvourville, de Saint-Agne, de Saouzelong et de Rangueil.

MERYL SROCYNSKI : CANDIDATE TITULAIRE

Dans mon travail, j’établis des constats. Mais ces derniers ne sont que rarement pris en compte pour définir les politiques publiques. C’est pourquoi, j’ai décidé de m’engager afin de traduire ces constats en actions et d’agir concrètement sur nos quotidiens. Je porterai ainsi avec conviction le dispositif CLE, revenu minimum d’existence et de transition écologique, qui garantira la dignité humaine de toutes et tous et notamment des jeunes, trop longtemps et injustement écartés des minimas sociaux et dont la crise a accentué les difficultés. Ecoféministe, repenser notre société de manière égalitaire est selon moi nécessaire. Le dérèglement climatique affecte déjà les plus vulnérables (précarité énergétique, migrations environnementales…) et bouleversera notre futur si nous ne passons pas maintenant à l’action. Je vous présente donc ma candidature, afin d’aller vers une société solidaire, consciente des enjeux d’aujourd’hui.

RÉMI DOUVENOT : CANDIDAT REMPLAÇANT

Placer l’écologie politique à la tête du département, c’est l’assurance d’un département tourné vers la cause environnementale et la justice sociale. Je souhaite que les collégiennes et collégiens de Haute-Garonne aient un égal accès à une nourriture saine, issue des circuits courts, dans des établissements où l’encadrement soit suffisamment présent pour nos enfants et pour épauler les enseignants. Je souhaite également un département qui se bat pour préserver les espaces naturels sensibles, garants d’une belle qualité de vie pour les habitantes et habitants et de l’équilibre de nos territoires.

AUDE STURMA : CANDIDATE REMPLAÇANTE

Je souhaite un département plus solidaire. Il est crucial d’accélérer la lutte contre toutes les formes de discriminations, en nous dotant d’un budget conséquent pour accompagner durablement les acteurs associatifs et leurs actions concrètes sur le terrain. Cette lutte passe aussi par la sensibilisation dans les maisons de quartiers et les collèges. Enfin, le traitement réservé aux mineurs non accompagnés n’est pas à la hauteur de notre responsabilité. Il est donc urgent de mieux les prendre en compte par une réforme de l’aide sociale à l’enfance.