Titulaires

Kavout  MAHY | 36 ans
Informaticienne, Quartier Amidonniers. Bénévole dans diverses associations d’intégration. Fermement engagée pour une meilleure qualité de vie pour toutes et tous.

Mail : toulouse3@hautegaronne2021.fr

Jean-Charles  VALADIER | 60 ans
Ingénieur. Quartier Bonnefoy. Engagé dans les associations environnementalistes. Adjoint à la piétonisation avec Pierre Cohen de 2008 à 2014.

Mail : toulouse3@hautegaronne2021.fr

Marie-Ange DUCROS | 45 ans
Fonctionnaire. Quartier Bayard. Trésorière et secrétaire d’une Amap de 2012 à 2018.

Mail : toulouse3@hautegaronne2021.fr

Daniel  MOLINA | 27 ans
Juriste, Quartier des Chalets. Engagé dans un média d’opinion indépendant.

Mail : toulouse3@hautegaronne2021.fr

Suppléant.e.s

VOTEZ POUR UNE ALIMENTATION BIO, LOCALE ET DE SAISON

Nous voulons des repas sains dans les cantines de nos collèges et soutenir l’agriculture locale et biologique.

VOTEZ POUR L’ENVIRONNEMENT URBAIN

Nous défendons la mixité sociale, des quartiers vivants, des logements à haute qualité énergétique… Nous ne cautionnons pas la tour Occitanie et nous appuyons les demandes de la population pour la rénovation de la Cité Bleue de Negreneys.

VOTEZ POUR AMÉLIORER LES TRANSPORTS EN COMMUN, LE VÉLO ET LA MARCHE À PIED

Nous subventionnerons le RER toulousain, pour sortir des embouteillages
et de la pollution, et financerons les aménagements cyclistes et piétons à
l’échelle du département.

VOTEZ POUR LE COMPLÉMENT LOCAL ÉCOLOGIQUE

Nous expérimenterons un revenu complémentaire pour la population en difficulté financière ou engagée dans une reconversion professionnelle écologique.

VOTEZ POUR EN FINIR AVEC L’OPACITÉ DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

Nous voulons une réelle démocratie participative avec la population et la transparence sur l’obtention des subventions.

Kavour Mahy, candidate Europe Écologie les Verts sur le canton Toulouse 3 rencontre le collectif national « La Force invisible » des aides à domicile.

Contexte :

• 97% des aides à domicile sont des femmes avec un salaire moyen de 900 €/mois. Il y a actuellement 350 000 aides à domicile en Haute-Garonne, avec un besoin de 68 000 postes supplémentaires.
• Les aides à domicile sont encadré.e.s par 7 conventions collectives impliquant des droits et des indemnisations différents. Par exemple, ‘indemnité kilométrique s’élève à 0,35 € /km pour l’associatif et à 0,25 €/km pour le privé.
Ils/elles demandent une revalorisation de leur métier par un statut de soignant ce qui permettrait :
– une inclusion dans les SEGUR de la santé
– la gratuité des parking partout en France au même titre que les autres soignants
– des formations de qualité, pour se protéger et protéger leurs patients, notamment sur les gestes et postures et les premiers secours
– un soutien psychologique dans le cadre des soins palliatifs.

Elu.e.s au Conseil départemental, nous pourrions leur offrir une autre perspective :

« Ce qui fut pour moi le plus poignant dans cette rencontre, ce sont les nombreux récits d’accompagnement de la mort des personnes âgées, la solitude qu’elles ressentent est injuste et révoltante. Les aides à domicile sont en première ligne pour les soutenir dans ces moments douloureux.

Depuis le début du premier confinement, nous avons tous centrés nos priorités vers nos séniors, ceux en perte d’autonomie ou avec une maladie chronique. Or le personnel le plus proche de ces personnes est maltraité et ces postes attirent peu car ils sont mal indemnisés et mal encadrés. Pourtant, le besoin s’accroît, il faut donc attirer la population vers ces métiers qui font partie intégrante du monde soignant sans en avoir le statut.

Les opérations en ambulatoire augmentent aussi fortement et les temps d’hospitalisations sont de plus en plus réduits, le métier d’aide à domicile est donc un métier d’avenir, dans lequel il faut massivement investir et qu’il faut protéger. Leur dévouement pour nos proches doit être récompensé. »