En combinant un Minimum Social Garanti et un Revenu de Transition Écologique, le CLÉ, Complément Local Écologique est une aide financière à la personne pour sortir de la précarité et s’engager pour la transition écologique.

Ce dispositif est décliné en 2 volets :

CLÉ PLANCHER

Accessible dès l’âge de 18 ans pour toute personne indépendante financièrement, le CLÉ Plancher a pour ambition de soutenir les personnes précaires à hauteur de 50% du revenu médian.

CLÉ PROJET

Pour les personnes engagées dans une démarche collective de transition écologique et suivi par une structure d’accompagnement à la création de projet, le CLÉ Projet interviendra pour garantir une santé financière des porteurs de projets à une hauteur de 60% du revenu médian minimum.En fonction de la projection du nombre d’emplois créés à 3 ans, ce bonus peut monter jusqu’à 80% du revenu médian.

Déployé dans un premier temps sour forme d’experimentation avant d’envisager un déploiement à l’échelle du département.
Les modalités, contours et seuils de cette experimentation seront laissés aux soins d’une convention citoyenne départementale.

même à distance,
j’agis pour mon PROJET CLÉ !

Participez à construire une
innovation solidaire !

Complément ou revenu ?
Un revenu est versé quelle que soit la situation financière d’une personne. A l’inverse un complément est versé en fonction des ressources de la personne. Le CLÉ est donc un complément : son montant représente le montant supplémentaire pour atteindre un seuil donné à partir des revenus qu’elle perçoit déjà.
Peut-on bénéficier du CLÉ Projet sans bénéficier du CLÉ Plancher ?
Oui ! Le CLÉ Plancher et le CLÉ Projet sont des seuils différents d’un même dispositif. Si un porteur de projet a une somme de revenus située entre 50% et 60% du revenu médian, il recevra alors un complément pour arriver à 60% du revenu médian.
Puis-je conserver mes aides en bénéficiant du pro CLÉ ?
Oui ! Le CLÉ intervient après le cumul de tous les revenus de la personne : qu’ils soient issus du travail (salaires, allocations chômages, etc…), du patrimoine ou de la solidarité (aides sociales CAF et autres…). Le CLÉ ne supprime donc aucun dispositif d’aide de la CAF.
Quels types de revenus sont pris en compte ?
Au niveau de la DGFIP (le trésor public) on distingue le revenu déclaré, ce que l’on appelle communément le revenu fiscal et le revenu disponible, ce qu’une personne perçoit comme entrée d’argent quelle que soit la source. Le revenu disponible comprend les aides sociales c’est donc celui-là qui sert de base de calcul dans le CLÉ.
Pourquoi distinguer 2 volets dans ce projet ?
Un des principes fondamentaux du projet écologiste tel que décrit dans le programme national est de forger une « société inclusive, qui n’exclut personne ». Pour participer à la transition écologique il faut pouvoir se le permettre, la transition écologique n’est donc pas compatible avec la pauvreté.

L’exemple du bio dans les supermarchés illustre parfaitement ce propos. Tout le monde devrait pouvoir s’alimenter sainement, néanmoins son prix peut freiner à l’achat. Cela aurait pourtant pour effet positif de diminuer la demande envers le secteur agricole conventionnel et améliorer notre qualité de vie.