Titulaires

Martine  GARCIA | 60 ans
Maman de quatre garçons. Actuellement retraitée. Sportive depuis l’adolescence, le sport est mon moteur, je souhaite l’encourager. Concernée par la Culture, je suis secrétaire de l’association de musique Trio Zadig. Végane depuis 2018, j’ai renforcé mes opinions écologistes et milite pour la cause animale.

Mail : pechbonnieu@hautegaronne2021.fr

David  BOTTOIS | 45 ans
Marié, père de deux enfants, enseignant, président d’un club d’escrime. Je suis persuadé de l’impératif d’agir pour nos enfants et les générations futures, donc de m’engager auprès de vous pour une véritable politique solidaire et écologique.

Mail : pechbonnieu@hautegaronne2021.fr

Valérie  MADELEINE | 55 ans
Gérante d’une coopérative. Engagée dans le développement d’une économie sociale et solidaire, soucieuse de l’humain, je souhaite défendre une écologie sociale qui donne une place à toutes et à tous, sans discriminations, pour laisser aux générations futures un monde plus égalitaire.

Mail : pechbonnieu@hautegaronne2021.fr

Cédric  SORET | 49 ans

Père de deux enfants, vivant en couple. Chef de projet informatique. Amateur de sports de nature, je constate la dégradation continue de nos cours d’eau et souhaite lutter pour sauvegarder la richesse de ces écosystèmes ; préserver nos territoires d’une urbanisation à outrance.

Mail : pechbonnieu@hautegaronne2021.fr

Suppléant.e.s

Chères habitantes, chers habitants,

Nous rêvons tous du monde d’après. Et ce monde nous est accessible. Il suffit de reconsidérer ce qui fait sens dans notre société : notre rapport au travail, à l’éducation, aux autres, à la famille et à la nature

Notre canton

Voilà maintenant plus d’un an que nous vivons dans un contexte inédit.  La pandémie liée à la COVID-19 a profondément transformé nos vies : de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et certains secteurs sont en souffrance ; les inégalités sociales et scolaires se sont amplifiées.

La fragilité du marché de l’emploi nous impose de trouver une solution pour toutes les personnes qui souhaitent retrouver du sens dans leur vie professionnelle. Nous déploierons un dispositif financier sous conditions de ressources qui valorise l’implication dans des projets collectifs de transition écologique et solidaire. Pour les plus fragiles, les aides déjà perçues seront consolidées afin que plus personne ne vive en dessous du seuil de pauvreté. Nous avons également perçu l’impact des transports sur nos vies : il n’est plus soutenable de devoir aller travailler tous les jours à des dizaines de kilomètres de chez soi, seul, dans une voiture coûteuse et polluante.

Nous favoriserons des solutions variées de déplacement doux et en commun.Le développement d’espaces de travail de proximité, performants et conviviaux nous permettra de limiter nos déplacements et leur impact sur l’environnement.

La jeunesse a été lourdement impactée par la crise : nous lui proposerons un avenir qui la prépare au mieux aux défis qui l’attendent. Nous la sensibiliserons à l’environnement dès l’enfance. Pour lui assurer une croissance en bonne santé, nous lui garantirons des activités sportives et des repas avec une alternative végétarienne et sans pesticide dans chaque cantine de collège.

Le monde d’après est un monde où la nature retrouve sa place dans nos vies. Espaces de biodiversité, cours d’eau et qualité de l’air doivent être mieux protégés.

Nous laisserons les espaces naturels gérés par le département aux promeneurs et sportifs afin qu’ils puissent profiter en toute tranquillité d’une nature sans chasse, ni pêche.

L’avenir se conjugue au présent. Élu-es au Conseil Départemental, nous aurons l’impératif d’agir !