Le projet écologiste envisage le sport sous l’angle du développement des pratiques amateures et de loisirs, plutôt que par les opérations de prestige ou de communication. Tout en encourageant un sport de haut niveau qui soit porteur des valeurs d’égalité et de fraternité.

Développer la pratique du plus grand nombre : le sport pour tou.te.s

Prise en compte de critères (avec objectifs) dans le calcul des subventions aux associations :

  • sport au féminin (seulement 36% de femmes sur licencié.e.s en Haute-Garonne) => Il s’agit de rattraper le retard au niveau des subventions. Les sports au féminin doivent recevoir 50 % des subventions
  • sport des personnes en situation de handicap ;
  • insertion dans et par le sport ;
  • Développer l’accès au « Sport Santé »

Lutter contre l’accroissement de la sédentarité, l’inactivité physique et l’ensemble des pathologies chroniques associées : prévention. Mise en place de dispositifs comme le « Sport sur ordonnance ».

Lutter contre les discriminations et le harcèlement sexuel

Signature d’une charte d’engagements, comme condition du soutien du CD

Des pratiques sportives écologiquement soutenables

Soutien du CD lié à la prise en compte des enjeux écologiques dans orga des événements (gestion des déchets, consommation énergétique, déplacements, protection des sites).

Priorité à des équipements multimodaux et écoresponsables (en partenariat avec les collectivités)

Des équipements sportifs de proximité, accessibles à toutes et tous. Réduction de l’impact environnemental des équipements lors de toute opération de rénovation, de construction ou d’agrandissement. En amont des projets, favoriser la mutualisation des usages et utilisateurs, l’amélioration des performances énergétiques, environnementales, de santé et de confort.

-plan piscine pour au moins une piscine par bassin de vie : rénovations de piscines municipales, favoriser les piscines naturelles, éviter le financement de « centres aquatiques ».

-plans « Rénovation des gymnases » souvent mal isolés.

Inscrire l’Économie Sociale et Solidaire comme ferment des politiques du sport

Inciter les acteurs à s’engager dans la voie d’une gouvernance partagée répondant aux réalités d’intérêt général et d’impact social du sport.