Nos objectifs

-Favoriser l’émancipation des individus et le vivre ensemble en développant l’esprit critique, la créativité et l’ouverture sur le monde.

-Rendre la culture accessible à toutes et tous en encourageant la pratique artistique et la diffusion de l’ensemble des formes de la création partout sur le territoire.

Impliquer les citoyen.ne.s pour articuler la démocratisation artistique et culturelle aux enjeux d’éducation et de cohésion sociale dans un souci d’égalité territoriale.

-Renforcer le rôle de « facilitateur » du département pour mieux accompagner les initiatives citoyennes.

-Prendre en compte la diversité des pratiques culturelles et artistiques, des cultures régionales, valoriser et reconnaître la diversité des origines qui façonnent l’identité dynamique d’un territoire.

Nos axes de travail

Mieux répartir l’action du Conseil départemental sur le territoire

Actuellement, les lieux gérés par le CD pour le spectacle vivant sont encore majoritairement concentrés à Toulouse. Le Département écolo renforcera la diffusion artistique sur les territoires les plus éloignés de la métropole, avec des :

-Résidences artistiques de territoire : le CD accompagnera l’implantation d’équipes artistiques sur la durée, avec conventions et objectifs de création, de diffusion et d’actions culturelles. L’équipe artistique pourra nouer des relations avec différents acteurs économiques et sociaux présents sur le territoire. En lien avec les collectivités territoriales et la DRAC.

Organiser la rencontre entre les équipes artistiques du département et les intercommunalités pour des projets de résidence de territoire sur la durée (forums/speed dating…).

Mieux diffuser le travail de création des équipes artistiques sur l’ensemble des cantons du département en s’appuyant notamment sur Occitanie en scène et les intercommunalités.

-Faciliter la diffusion du cinéma Art et Essai sur l’ensemble des cantons du département.

Rendre le soutien aux acteurs culturels plus efficace et plus sécurisant

-Introduire le soutien sur la durée par des conventions de fonctionnement plutôt que des subventions uniquement liées à des réponses à appels à projet afin de donner de la visibilité aux associations sur leurs ressources et leur permettre de se concentrer sur leur cœur de métier.

-Permettre la création d’une Coopérative d’Activité et d’Emploi pour les activités artistiques et culturelles (statut d’entrepreneur salarié).

-Favoriser les initiatives locales de Coopératives d’Utilisation de Matériel Culturel, à l’échelle des intercommunalités ou des associations.Ces coopératives peuvent permettre par exemple le prêt de matériel de son ou la location d’instruments de musique.

-Soutenir les auteurs et autrices pour une meilleure reconnaissance du métier.

Faciliter les pratiques artistiques amateurs et collectives (musique, danse, théâtre, arts de rue, arts plastiques, clubs de vidéos etc).

-Créer et actualiser un site web « Assos31 » des pratiques amateurs pour faciliter les relations entre structures et usagers.

-Créer les Rencontres des pratiques culturelles amateurs (Festival)

-Revaloriser le rôle de l’UDEMD et réactualiser le Schéma départemental de développement des enseignements artistiques.

Développer une action culturelle au plus près des citoyen.nes

L’idée est s’appuyer sur les lieux de proximité et de convivialité pour impulser une dynamique artistique locale. En lien avec l’initiative « Comme à la maison », le département participera à redynamiser les bistrots de nos pays, pour contribuer à la vie de nos territoires.

Développer les politiques vers la jeunesse

[Actuellement orchestre DEMOS et Bourse aux jeunes musicien].

-Accompagner la création de coopératives jeunesse de services pour encourager les jeunes à créer leur activité, monter des projets.

-Renforcer « Les mercredis culturels », dispositif éducatif et d’insertion en direction des jeunes.

-Développer le lien entre événements de prestige et jeunes en formation (masterclass etc).

Développer la mission occitane // Culture et langue occitane

[Départements inspirants : Pyrénées atlantiques, départements bretons et corses].

-Schéma départemental de développement de l’occitan

-Budget pour la politique linguistique : 1 M€. La culture occitane traitée de façon transverse par tous les services du département (pratiques amateurs, filière numérique, action sociale)

-Enseignement (voir programme Enseignement, Jeunesse, Citoyenneté).

-Diffusion : soutenir les manifestations culturelles valorisant la langue et culture occitane. – Création d’un service « patrimoine immatériel et linguistique »

-Présence publique : bilinguisme sur les routes dont le CD a la responsabilité, voies cyclables, sentiers de randonnée.

-Maisons de solidarité : relais de la culture occitane orientée vers le monde rural ; lieu d’accueil pour les associations culturelles d’intérêt public.

– Nommer un référent dans chaque EPAHD, pour identifier les locuteurs naturels

-Secteur des médias, de l’audiovisuel et du numérique : sollicitation des médias locaux.

-Coopération avec les institutions en charge de l’occitan : OPLO au niveau institutionnel, CIRDOC au niveau culturel, CPLO au niveau linguistique, et associations issues de la société civile telles que IEO… Coopération avec le Conselh Generau d’Aran.

Culture scientifique et technique

[Actuellement : trop centrée sur Toulouse et sur l’aéronautique et l’espace et sur Toulouse]

-« Faire prendre l’air au spatial toulousain » Conventions avec la Cité de l’espace ; facilitation de l’accès des collégien.s éloignés des lieux de cette culture

-« Mieux enraciner la science toulousaine » sur l’ensemble du territoire du département Médiathèque départementale coordinatrice d’un « porte feuille » de conférences en présence des chercheur.es toulousain.nes, et d’expos, propriété des universités toulousaines

Médiathèque départementale

Agir pour une meilleure répartition de l’offre sur l’ensemble du territoire. Développement du réseau départemental des médiathèques. Soutenir les communes ou les intercommunalités pour l’ouverture de médiathèques plus nombreuses, plus petites. Liens avec projets tiers-lieu. Augmenter l’offre numérique de la Médiathèque Départementale et développer le site Web.

Musées départementaux

[Musée de la Résistance et de la Déportation; Musée Archéologique de Saint-Bertrand-de-Comminges ; Musée Forum de l’Aurignacien à Aurignac (Musée de la Préhistoire)]

Diversifier l’offre culturelle afin que le fond prenne le pas sur l’événementiel. Si possible, veiller à ce que les valeurs de l’écologie soient intégrées au message. Exemple : château de Laréole.